Marie Quantier

Connexion

Vérifiez votre e-mail
Mot de passe incorrect
Comment ça marche ?
some_text some_text some_text some_text

Comment gérer avec un budget de risque ?

1/ Vous définissez votre budget de risque en vous aidant d'un questionnaire. Ce budget correspond à votre tolérance au risque, seuil au délà duquel vous risquez de prendre des décisions non rationnelles. Vous investissez ensuite de manière à ce que la baisse maximale de votre portefeuille dans les pires scénarios de krach ne dépasse jamais ce budget. Vous pouvez en revanche prendre plus ou moins de risque à l'intérieur de ce budget pour saisir des opportunités d'investissement et réaliser une performance plus importante.

2/ Vous disposez de suggestions que vous pouvez ajuster, y compris de manière importante. La seule chose que vous ne pouvez pas modifier, c'est le calcul de la baisse maximale de votre portefeuille. Ce calcul est lié à la météo des marchés. Par exemple, en fonction de votre opinion, vous pouvez personnaliser entre les différents secteurs d'activité (luxe, pétrole, automobile, aéronautique, etc.). Lorsque vous modifiez votre portefeuille en construction, vous visualisez en temps réel l'évolution de votre budget de risque. Vous pouvez ajuster avec précision. L'interface est simple d'utilisation.

3/ Lorsque la météo des marchés change, le risque de baisse maximale évolue. C'est pourquoi, à chaque changement de météo, vous recevez une notification avec une nouvelle suggestion. Vous pouvez décider de la suivre ou non, tant que vous restez à l'intérieur de votre budget de risque. En moyenne, la météo évolue 3 ou 4 fois par an. Pour autant, lorsque de nombreux évènements politiques ou géopolitiques interviennent, le nombre de rebalancement peut augmenter. Nous n'avons jamais eu plus de 6 changements en une année. Vous recevez aussi des notifications pour vous aider lors de vos entrées sur le marché.

4/ Avec la suite des outils Marie Quantier, vous choisissez en fonction de la région géographique (USA, Europe ou pays émergents) et en fonction du secteur d'activité (matières premières, énergie, bien de consommation, etc.) et vous regardez la constitution de votre portefeuille en termes d'entreprises (combien de LVMH, de Google, de L'Oréal, etc.). Vous ajustez la répartition de votre portefeuille grâce à nos réglettes. Vous obtenez le calcul des estimations de dividendes de l'ensemble de votre portefeuille. Vous vérifiez la diversification de votre portefeuille grâce à la carte de concentration sectorielle.


Météo et gestion du risque

La météo des marchés résume l'état de l'économie et les conditions sur les marchés financiers qui, ensemble, définissent les grandes tendances.

panique         euphorie récupération expansion

Diversification entre secteurs et sous-secteurs

Survolez les bâtonnets pour voir les sous-secteurs. Les ETF permettent d'investir directement dans plusieurs secteurs d'activité.

La carte est entièrement coloriée. Votre portefeuille est diversifié.

  • photo

    Matières premières

  • photo

    Consommation

  • photo

    Loisir

  • photo

    Finance

  • photo

    Industrie

  • photo

    Énergie

  • photo

    Santé

  • photo

    Technologie

  • photo

    Télécoms

  • photo

    Collectivités

Le revenu des marchés financiers

Les dividendes correspondent à la partie des profits qu'une entreprise verse à ses actionnaires en échange du risque qu'ils ont accepté de prendre en investissant.

Pour obtenir l'estimation du dividende d'un ETF, nous agrégeons l'estimation de dividende de chacune des entreprises en fonction de sa pondération dans la composition de l'ETF.

photo

Comment estimons-nous les dividendes à percevoir ?

L'estimation des dividendes à venir à partir du marché des options est un des savoir-faire spécifiques de Q-Hedge Technologies, société éditrice du site Marie Quantier.

Q-Hedge Technologies est branchée en temps continu sur les flux de prix de plus de 300 000 options dans le monde. A partir de ces prix d'options, Q-Hedge Technologies extrait le niveau des dividendes (en même temps que le niveau de volatilité implicite). Ce travail exige le recours à des supercalculateurs et au calcul de haute performance.

Cela permet de connaître à chaque instant l'estimation des dividendes effectuée par les traders dans le monde. C'est à nos yeux la meilleure estimation disponible. En effet, les milliers de traders dans le monde décortiquent l'activité et la politique de versement de dividende de chaque entreprise et confrontent leur vue entre eux au travers de l'offre et de la demande pour les options dont le prix dépend principalement du niveau des dividendes. En revanche, le dividende estimé que nous restituons n'est pas garanti, ce n'est que la meilleure estimation disponible.

Demo Marie Quantier
DEMO arrow_drop_down_circle

Ce que vous devez demander à votre gérant actuel

La performance "seule" informe uniquement sur la réussite d'un investissement entre deux dates figées. Quid de la valeur de son investissement lorsque l'on investit au mois de mars et non pas au mois de janvier ? Cela revient à poser la question du risque de la date d'entrée sur le marché.

Il y a une certaine tentative de mystification derrière les concepts opaques tels que "prudent", "équilibré" ou encore "dynamique". Cela engage à quoi, concrètement, un profil "équilibré" ? 1/ On ne sait pas a priori ce que cela veut dire. 2/ On n'a aucun moyen de contrôle pour savoir si notre tolérance au risque a été respectée. C'est un peu le syndrôme du "programme politique": invérifiable au moment des élections, incontrôlable pendant la mandature et dont on peut s'affranchir après. C'est pourquoi il est nécessaire d'avoir une définition quantifiée et intuitive de la prise de risque. Sans cela, il n'y a pas de contrôle et donc pas de confiance possible au-delà de la foi. Et on sait maintenant qu'il est impossible pour le cerveau humain de se représenter la tolérance au risque en terme de volatilité.

Backtest de la performance par rapport au risque de baisse

Investissement initial de 150 000 € avec versements de 200 € mensuel

Le couple risque/performance qui montre la performance obtenue par rapport à la baisse maximale observée de Marie Quantier (en rose) présenté sur ce graphique est le résultat de l'apprentissage de nos algorithmes d'intelligence artificielle. Ce couple représente la simulation de ce qu'auraient recommandé nos algorithmes avec les données de l'époque.

Chez Marie Quantier, nous quantifions l'histoire financière à partir de 1999. Tout d'abord, cette période couvre la bulle internet et la crise de 2008. Les données avant 1999 ne sont pas prises en compte car l'économie était d'une nature trop différente. En effet, cette année marque la fin de la lutte contre la désinflation aux USA et donc l'ère "moderne" d'intervention des banques centrales. De plus, cela marque aussi l'arrivée de la Chine dans l'économie mondiale et la démocratisation des produits dérivés.

Passez votre souris sur les boules de couleur pour avoir les informations. L'axe verticale correspond à la performance annualisée. L'axe horizontale correspond à la baisse maximale de la valeur de l'investissement. Chaque point correspond à la performance d'un investissements dans le SP500 ou l'Eurostoxx 50 par exemple entre une date de début qui varie et aujourd'hui. Chaque point est une date de départ différente.

La baisse maximale est importante car elle représente le montant que l'on pourrait perdre si l'on entrait et sortait du marché aux plus mauvais moments.
En bas à gauche, vous trouvez le livret A et l'assurance-vie "fonds euros". La baisse maximale est 0%. Cela revient à dire que le capital est garanti.
Les points oranges, par exemple, correspondent aux actions américaines. On constate qu'en fonction de la date d'entrée sur le marché, la performance annualisée (axe verticale) varie entre 20% par an et un peu moins de 3%. On constate aussi que la baisse maximale (axe horizontale) en fonction de la date de début de l'investissement peut varier entre 15% de baisse et un peu moins de 50%. Si vous aviez investi au plus mauvais moment et aviez dû revendre aussi à un mauvais moment alors vous auriez perdu la moitié de votre capital.
Les points bleus clairs correspondent aux obligations d'états européens. A aucun moment, les obligations d'états européens n'ont subi de baisses supérieures à 15%. Cela s'explique par la baisse continue des taux d'intérêt (qui entraine mécaniquement la hausse de la valeur des obligations). De plus, la performance a toujours été supérieure à 6% par an. Malheureusement, la hausse des taux, et donc la baisse du prix des obligations, est dorénavant inévitable à long terme.
On remarque les points noirs (Carmignac Patrimoine) ou roses (Marie Quantier simulée - Backtest) qui présentent les caractéristiques de l'excellence car la baisse maximale de la valeur des investissements est constamment maîtrisée.
A titre indicatif, au-delà de 30% de baisse, plus de 95% des investisseurs se retrouvent dans une situation intolérable pour eux et vendent donc au pire moment.

Simulation de la performance de la dernière version de notre algorithme d'intelligence artificielle depuis

Investissement depuis le
Investissement initial de
Veuillez saisir un nombre SVP
Versements réguliers de
Versements réguliers de
€/m
Accompagnement Marie Quantier
(frais de transaction inclus)
Performance cumulée
et (annualisée)
Baisse maximale observée
Dynamique (baisse autorisée -30%)
Equilibré (baisse autorisée -20%)
Prudent (baisse autorisée -10%)

Message réglementaire: "Attention, les rendements passés ne préjugent pas des rendements futurs. Les supports en unités de compte et ETF ne sont pas garantis et sont soumis aux fluctuations des marchés financiers à la hausse comme à la baisse. L’entreprise d’assurance ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte, mais pas sur leur valeur."

(*) Valeur liquidative de Carmignac Patrimoine - FR0010135103